niveau-vert

C’est quoi la virtualisation ?

Peut-être avez-vous entendu la célèbre chanson de « M » – « Monde virtuel ». Oui, nous vivons dans un monde virtuel (je devrais plutôt dire entouré de virtuel).

Actuellement la mode en informatique, c’est la virtualisation, on peut virtualiser :

  • Les serveurs,
  • Les applications,
  • Les postes de travail,
  • Les réseaux (Vlan)
  • Les bureaux,
  • et je pense que ce n’est pas fini, puisque VMWare annonce la virtualisation des « datacenter » (voir la définition d’un datacenter ici).

Mais de quoi s’agit-il exactement ?
Quel est le but de cette virtualisation ?

Pour commencer, un peu de vocabulaire

Pour votre culture, les termes de « virtualisation » et « virtualiser » sont des termes récents, vous ne les trouverez pas dans des dictionnaires ayant quelques années d’existence. Tout ce que vous pourrez trouver, c’est « virtuel » et « virtuellement ». Vous comprendrez aisément le sens de ces 2 nouveaux mots, il s’agit de rendre virtuel. On pourrait dire faire quelque chose de virtuel est faire quelque chose comme la réalité mais qui n’existe pas vraiment.

Explication de la virtualisation ?

Allons-y doucement, étape par étape, pour que vous compreniez bien le concept. Pour que cela soit plus simple, je ne vais parler dans ce chapitre que de la virtualisation des serveurs. (Si la notion de serveur ne vous est pas familière, lisez tout d’abord : c’est quoi un serveur ?)
Ensuite, j’expliquerai les autres types de virtualisation.

Avant de démarrer mes explications, voici un petit rappel bien utile :

Petit rappel

Un serveur physique, c’est :

  • Un ordinateur,
  • sur lequel est installé un OS (Windows, Linux, Unix, … voir la notion d’OS : c’est quoi un OS ?)
  • sur lequel sont installés un ou plusieurs rôles qui vont rendre des services (voir : c’est quoi un service ?).
  • une ou plusieurs cartes réseau pour pouvoir communiquer avec les autres ordinateurs,
  • (je vous rappelle qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un clavier et un écran de connecté à cet ordinateur)

En détail

C’est bon, vous connaissez les bases, alors c’est parti !

1) On comprend aisément que virtuel, veut dire que ce n’est pas réel.

C’est facile à comprendre, mais en le précisant, ça a le mérite de le remettre en mémoire.

2) Oui, mais si ce n’est pas réel, comment on s’en sert ?

Eh bien exactement de la même manière qu’un serveur physique. C’est à dire que l’on va accéder aux services proposés par le serveur via la réseau. C’est pour cela que la plupart des serveurs dans le cloud sont virtualisés.

3) Comment c’est fait ?

On prend un serveur physique sur lequel on va installer un logiciel spécial.
Les éditeurs les plus connus étant : VMWare avec VSphere et ses ESXi, et Microsoft avec son système Hyper-V.

4) Comment ça marche ?

Ce logiciel va faire croire aux autres systèmes qu’ils fonctionnent sur des machines physiques, en leur mettant à disposition :

      • RAM,
      • puissance CPU,
      • de l’espace disque,
      • une ou plusieurs cartes réseaux,

Ainsi lors de l’installation et du fonctionnement, l’OS ne saura pas s’il est installé en direct sur une machine physique ou sur une machine virtuelle.

Voici un petit schéma expliquant tout ça :

 Tout d’abord juste un petit rappel sur le principe Machine, OS, Logiciel :

serveur physique

Rappel du principe d’un serveur : Une machine physique (ordinateur) sur lequel est installé un système d’exploitation (OS) sur lequel on installe un ou plusieurs logiciels qui ont chacun une ou plusieurs fonctionnalités ou rôles qui rendent des services.
Pour en savoir plus : c’est quoi un serveur ?

Voici le même schéma en virtualisation :

Le logiciel de virtualisation rend comme service de mettre à disposition des machines virtuelles.

A nous d’installer l’OS et les logiciels adéquats sur ces machines virtuelles pour qu’elles rendent les services souhaités de la même manière que si elles avaient été de vraies machines physiques.

virtualisation : serveurs virtuels

Dans ce schéma, une couche OS est mise sur l’ordinateur physique.
Cette couche OS est parfois intégrée directement dans le logiciel d’hypervision tel que ESXi de VMware.

Dans ce schéma, il n’y a qu’un seul ordinateur physique, en réalité on va mettre plusieurs ordinateurs physiques, car si l’un tombe en panne, les autres se distribueront le travail qui lui était attribué. C’est encore un avantage de la virtualisation.

C’est un hyperviseur qui va faire fonctionner l’ensemble.

Définition d’hyperviseur.

La définition d’hyperviseur peut varier de personnes à d’autres, certains parlent d’hyperviseurs quand ils parlent des ordinateurs physiques qui supportent les logiciels d’hypervision, c’est un abus de langage car la définition d’un hyperviseur est plutôt la plateforme mettant à disposition des machines virtuelles (celles-ci peut être constitué ou non d’ordinateur physiques mais constitué du matériel, de l’OS et du logiciel d’hypervision.

Comment ça marche la virtualisation ?

En regardant bien le travail des serveurs, on se rend compte que la plupart du temps, ceux-ci attendent de répondre à une demande. Ensuite, ils répondent à cette demande en peu de temps, et retourne ensuite à l’état d’attente.

En virtualisant, on va ainsi mutualiser ces temps d’attente, et un serveur (physique) sera plus sollicité car il répondra à plus de requêtes en même temps (requêtes traitées par les serveurs virtuels).
On pourrait se dire que le serveur (physique) ne pourra pas répondre à toutes les requêtes en même temps. C’est partiellement vrai : C’est vrai, qu’il ne peut pas répondre à toutes les requêtes en même temps, mais les serveurs récents étant constitués de plusieurs cœurs chacun pouvant traiter ses propres opérations, il y répondra en même temps en attribuant le travail à chacun de ses cœurs. Et pour celles qu’il ne peut pas traiter en même temps, il y répondra si vite qu’on aura l’impression qu’il a répondu en même temps que les autres.

Les avantages de la virtualisation.

Sans la virtualisation, il faut installer un serveur physique pour chaque système ou type de serveur. On se rend bien compte qu’entre le temps d’achat du serveur, de la livraison, de l’installation : il peut s’écouler plusieurs jours. Par conséquent, en virtualisant les serveurs, ils peuvent être opérationnels en quelques minutes seulement.

Un serveur physique est constitué de matériels électriques et électroniques, nous savons tous que cela peut tomber en panne. Il faut donc surveiller l’ensemble de ces systèmes. L’intérêt de la virtualisation est de s’appuyer sur quelques machines physiques, cela en fait beaucoup moins à surveiller. De plus, les systèmes hyperviseurs sont en général redondés, lorsqu’un serveur physique tombe en panne, le relai est pris par les les autres serveurs. (Je n’ai pas abordé cette notion de redondance ici, ni dans mes schémas).
En conséquence, il est facile de centraliser la surveillance, l’administration et l’exploitation.

Et enfin, en cette période, où nous devons faire des économies d’énergie pour protéger notre planète, les infrastructures virtualisées sont beaucoup moins gourmandes en électricité et en climatisation qu’un ensemble de serveurs physiques. (un seul serveur physique consomme moins que plusieurs).

La virtualisation est très utilisée dans le cloud car elle permet de fournir de la puissance de calcul et de stockage à la demande. (voir c’est quoi le cloud ?)

Expérience personnelle

Dans l’entreprise où je travaille, nous avons une ferme de serveurs ESXi (donc de la marque VMware) sur laquelle tournent environ 200 serveurs virtuels.
Autrefois, il y avait environ 200 machines physiques dans la salle serveur maintenant il ne reste que 5 ! Vous l’aurez compris, les 5 serveurs physiques restant sont des hyperviseurs.

Inutile de vous dire les gains en terme d’achats, de surveillance, d’économie d’énergie !

Notions des autres types de virtualisation.

Je ne vais pas entrer dans le détail, mais sachez que l’on virtualise aussi :

    • Les Applications,
    • Bureaux,
    • Postes de travail,
    • Les espaces de stockages,
    • DataCenter.

Je développerai peut-être tout ces aspects plus tard.

Conclusion

J’espère que vous avez un peu mieux compris comment fonctionnait la virtualisation et tous les avantages qu’elle apporte.

Bien évidemment, je reste disponible pour répondre à vos commentaires et pour modifier toutes les parties qui ne seraient pas claires ou pas assez précises.

Enfin, je vous propose d’essayer la virtualisation chez vous, c’est le meilleur moyen de comprendre comment cela fonctionne. Pour cela, allez voir l’article :  » Comment faire une machine virtuelle ? « . Pour cela, nous allons installer un petit serveur virtuel sur votre ordinateur, et dans ce serveur nous ferons fonctionner d’autre machine telle que un Windows XP, un Linux (mais il est possible de faire fonctionner d’autres OS, tels que Windows 7 ou 8).

Sommaire des articles liés à la virtualisation

Voici l’ensemble des articles liés à la virtualisation :

 

Comme d'habitude, tous les commentaires sont les bienvenus.
Inscrivez-vous à la lettre d'information. Celle-ci vous parviendra dès la parution de nouveaux articles. Vous trouverez la zone d'inscription à la lettre d'information en haut à droite de l'écran.
 
Et enfin, pour toutes vos questions techniques, utilisez le forum. D 'autre utilisateurs pourront vous répondre et vous aider. Cliquez ici pour accéder au forum...

50 réponses pour “C’est quoi la virtualisation ?”

  • Bonjour,
    Merci pour ces informations qui m’éclairent sur ce sujet.
    Pourriez vous me dire quels sont les dangers de la virtualisation ?
    Comment évoluer vers une solution de virtualisation tout en mainenant une sécurité maximale ?

    Merci

  • Bonjour, merci pour votre explication qui est bien claire , avez vous svp fait l expérience sur un simple ordinateur comme vous avez dit à la fin? Merci et bravo

    • Je suis en train de rédiger l’article pour vous montrer comme faire fonctionner une (ou plusieurs) machine virtuelle sur votre ordinateur.
      Revenez dans quelques jours ou inscrivez-vous à la lettre d’information pour être tenue informée de la sortie de cet article.

  • Bonjour

    Je pense que ma question sort un peu du sujet de la virtualisation, mais en fait j’aimerai bien que vous publiez un truc sur le précâblage informatique(partie passive) et sa relation avec tous les éléments actifs (switch…).
    Je suis nouvelle dans le domaine et j’aimerai comprendre un peu le mécanisme.
    J’apprécie énormément votre simplicité à expliquer et puisque je serai amenée à présenter ceci (précâblage) je voudrai m’inspirer de vos explications claires et précieuses.

    Merci d’avance

    • Ok, je pourrais publier un schéma explicatif dans quelques jours . Même si ce n’est pas ma spécialité j’ai quand même de bonnes notions.

  • Bonjour
    le sujet date de 2014.j’espere ne pas etre un boulet,en revenant dessus.pourquoi pas aller plus loins en abordant un tuto simpliciste (comme celui des differents proxy)pour traiter les differents type de virtualisations que ta cités:<>.??.
    de plus quelle difference y’a til entre vitualBox par-exemple ou vmware et hyper-V de microsoft?. les 2 sont des hyperviseurs?.quel type est utilisé en entreprise?.

    • Personnellement, dans mon entreprise nous utilisons vmware. Hyper-V est très répandu également, et je crois qu’à aux 2 ils ont la majorité du marché de la virtualisation.
      Je ne connais pas bien l’offre d’Oracle (VirtualBox), ni les autres. J’ai utilisé VirtualBox car la solution était totalement gratuite et facile à mettre en place pour des débutants qui veulent essayer.
      A bientôt.

  • merci pour l’article; je suis vraiment plus édifié! est-ce que tu peux faire aussi un article sur la virtualisation des disques durs, des applications, des postes de travail, des Datacenter

  • Si j’ai bien compris, l’avantage c’est que sur un server physique on peut faire tourner plusieurs OS donc plusieurs machines virtuelles (qui elle même ne nécessite qu’un logiciel type VMware) ? Merci

    • Oui, c’est ça :
      sur 1 serveur physique, on installe : 1 logiciel d’hypervision (type vmware)
      et ensuite on peut faire tourner plusieurs machines virtuelles avec différents OS

  • Sans la virtualisation, il faut installer un serveur physique pour chaque système ou type de serveur. On se rend bien compte qu’entre le temps d’achat du serveur, de la livraison, de l’installation : il peut s’écouler plusieurs jours. En virtualisant les serveurs, ils peuvent xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx opérationnels en quelques minutes seulement.

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx doit être remplacé par « ÊTRE »

    • C’est bien compliqué. Je ne suis pas trop inspiré pour donner une définition claire. Quand la bonne définition me viendra, je viendrai y répondre.
      A bientôt.

  • Bonsoir, merci beaucoup pour cette démonstration que je l’ai trouvé assez simple et facile à comprendre.merci infiniment. ce que je veux de plus c’est de savoir un outil(site web par exemple) pour suivre les nouveautés technologiques(la veille technologique).

  • bonjour,

    Merci pour vos explications qui sont très intéressantes.

    J’ai une question : peut on utiliser la virtualisation pour utiliser une application (installé sur l’hôte), avec un ou des clients distants, avec les périphéries utilisées sur le ou les clients (imprimante, scanner, lecteur de code barre, périphérie wifi…?) ?
    L’idée est de centraliser les données dans l’hôte et non le client. D’utilisé l’application à distance avec toutes ses fonctionnalités sur le client.

    j’espère avoir été clair…

    merci d’avance

    • Bonjour, oui bien sur.
      Il y a 2 possibilités pour ça :
      1- Soit tu installes des bureaux à distance sur ton serveur, et donc l’application « tourne » dans l’environnement distant et les données sont enregistrées sur le serveur.
      2 – soit tu publies l’application. L’application est lancée à partir du PC, mais elle tourne sur le serveur : seuls l’affichage et l’interaction de l’utilisateur avec l’application sont échangés entre le PC et le serveur. Les données sont bien enregistrées sur le serveur.

      J’espère ne pas avoir été trop technique,
      A bientôt

  • merci pour cet explication claire
    mais apres quand l’install une machine virtuell et quand donne un hyperviseur
    on peut install des different serveur sur le meme machine

  • Bonsoir je voulais juste vous dire merci beaucoup c’est bénéfique bon mais j’ai pas compris comment puis je utiliser la virtualisation , pour mon cas j’ai déjà deux serveurs windows server 2008 R2 sur lesquels j’ai AD , DNS dans le premier serveur et j’ai le DNS et le DHCP dans le deuxième serveur (deuxième serveur est un backup) et j’ai une machine cliente windows 7 et ils m’ont demandé de virtualiser ses machines comment puis je réaliser cette tâche

    • Bonjour,
      il faut utiliser un logiciel qui va faire ce qu’on appelle un P2V (Physique vers Virtuel ou physical to virtual).
      Ce logiciel se connecte à l’infrastructure hyperviseur et se connecte à la machine à virtualiser. Et il va virtualiser la machine physique.
      A bientôt.

  • bjr comment se passe la sauvegarde et reprise dune machine virtuelle?et en plus dans la phrase ci q’ils est mi pour qui: 4) Comment ça marche ?

    Ce logiciel va faire croire aux autres systèmes qu’ils fonctionnent sur des machines physiques, en leur mettant à disposition :

    de la RAM,
    de la puissance CPU,
    de l’espace disque,
    une ou plusieurs cartes réseaux,

    Ainsi lors de l’installation, l’OS ne verra pas s’il est installé en direct sur une machine physique ou s’il est installé sur une machine virtuelle.

    • Bonjour,
      pour répondre à la 1ère partie du commentaire : rien n’empêche une machine virtuelle d’être connectée à un réseau. Il est ainsi très facile de la sauvegarder.
      Par contre, je ne comprends pas bien la suite du commentaire.
      A bientôt

  • bonjour,
    Merci pour vos explications qui sont très claires. je voudrais savoir le type d’hyperviseur utilisé par l’hyper-V ?, je rencontre le problème d’hyperviseur désactivé sur machine physique qui est un HP Proliant ML 350, le système d’exploitation que j’utilise est le Windows Server 2008 R2, comment faire pour activer l’hyperviseur ? quelles sont les caractéristiques d’une machine compatible à la virtualisation ?

    • Bonjour Destin,
      je ne comprends pas bien la question sur le type d’hyperviseur. Car l’hyperviseur c’est « Hyper-V ».
      Sur Windows 2008 R2, il faut activer le rôle hyper-v. A faire, dans le gestionnaire de serveur.
      Les caractéristiques d’une machine compatible à la virtualisation dépendent de l’hyperviseur. Les éditeurs de logiciels d’hyperviseur fournissent en général des listes de machines compatibles avec leur logiciel.
      Mais plus généralement, pour supporter un hyperviseur, une machine doit au moins avoir 8Go de Ram et un processeur rapide.
      A bientôt

  • SLT je suis un jeune etudiante vivant en allemagne . Je suis en stage accademique presentement dans une societe en Allemnad et mon projet porte sur la virtualisation .Et je viens de lire sur votre site ce que vous avez ecrit concernant la virtualisation et je suis vraiment ravis car vous avez bien fait un rapport sur la question de virtualisation et lá j ai comprit beaucoup de choses par rapport á ce sujet.

    Merci !!!

  • Bonjour,
    Est-ce que si je crée un serveur virtuel sur ma machine pour héberger mon site, j’aurai la même bande passante que le serveur physique où il est hébergé actuellement? Et est-ce que les pages vont râmer avant de se charger?
    Pierre

    • Bonjour Pierre,
      oui si le serveur physique qui héberge la machine virtuelle est située sur un réseau avec la même bande passante.
      A bientôt

    • Bonjour Egide,
      pour la virtualisation d’un poste de travail,il n’y a pas beaucoup de risque.
      Peut-être que les périphériques très spécifiques ne seront pas reconnus (comme par exemple une carte vidéo haut de gamme, etc …)
      A bientôt

  • Bonjour, merci pour cet article qui m’aide à mieux comprendre et traduire un document sur la virtualisation temps réel de l’anglais vers le français. Cela dit, j’ai un doute : logiciel d’hypervision et logiciel de virtualisation, c’est la même chose ? Ils sont synonymes ?

    • Bonsoir Laura,
      les logiciel d’hypervision (hyperviseurs) sont les logiciels qui font « tourner » les machines virtuelles.
      Et pour moi, le logiciel de virtualisation peut avoir 2 significations : bien souvent on le retrouve équivalent au logiciel d’hypervision, mais cela peut signifier aussi : logiciels permettant de virtualiser une machine physique vers une machine virtuelle.
      A bientôt

    • Bonsoir Clément,
      quand tu parles de virtualisation de réseau, tu veux parler des réseaux virtualisés dans les hyperviseurs ou des VLan ?

  • bonsoir je veux installer hyperviseur ESXI il me demande la carte réseau et j’arrive pas a comprendre le problème j’ai intégré l’image ISO ou fichier il reste le même problème

  • Bonjour monsieur, Merci pour votre belle explication.
    Est ce qu’on peut avoir un serveur supporte de mettre en place les serveirs (DNS ram: 8GO, DD:500 GO, WEB ram: 8GO, DD:500GO, SGBD ram: 8GO, DD:2To, serveur de stockage ram: 16GO, DD:4To)?

    • Bonjour Mohamed,
      oui sans aucun problème. Il faut juste que le serveur physique qui supporte toutes ces machines virtuelles ait suffisamment de RAM et de disque.
      A bientôt

  • Votre site est vraiment formidable. j’ai appris énormément de choses à le lecture de vos articles. Merci pour ce que vous faites! C’est super

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *